Depuis plus de 10 ans, la FNAAFP/CSF porte un projet expérimental qui commence à s’inscrire dans les politiques publiques puisque l’intervention des TISF (Techniciennes de l’Intervention Sociale et Familiale) en périnatalité est désormais inscrite comme une priorité dans la Convention d’Objectif et de Gestion (COG) Etat/CNAF pour les années 2014/2017.

Téléchargement / Tract Format PDF

Qu’est-ce que la Périnatalité ?

Au sein de la FNAAFP/CSF, nous distinguons 3 types d’interventions en périnatalité.

1. Les interventions « classiques » en maternité

Depuis toujours, les Services Famille de notre réseau interviennent dans le champ de la maternité pour soutenir, à leur domicile, des femmes enceintes ou ayant accouché.

Ces interventions sont financées par la CAF ou le Conseil Général. Réalisées auprès des familles fragilisées par une grossesse ou l’arrivée d’un ou de plusieurs enfants, elles sont effectuées dans le cadre d’actions relevant du soutien à la parentalité.

Cette mission est menée par les travailleurs sociaux que sont les TISF et les AVS (Auxiliaires de Vie Sociale).

Chacun de nos services Famille, chaque professionnel(le) d’intervention (TISF ou AVS), chaque responsable coordinateur/trice et chaque directeur/trice maîtrisent parfaitement ce dispositif de prévention primaire dont l’intérêt pour l’équilibre de vie des familles n’est plus à démontrer.

2. Les interventions en sortie précoce de maternité.
La sortie précoce est une sortie de maternité dans les 2 jours suivant l’accouchement, qui est autorisée lorsqu’il n’y a plus de risques hémorragiques. Cette disposition est issue de la réforme hospitalière de 2005 dont l’un des objectifs était de réduire le temps d’hospitalisation dans les services de maternité à trois voire deux jours.

La FNAAFP/CSF n’y est pas a priori opposée, mais sous certaines conditions…

La sortie précoce doit se réaliser sur la base du volontariat et doit s’accompagner systématiquement d’une proposition d’accompagnement à domicile. Cette prise en charge spécifique vise à compenser la réduction du temps d’hospitalisation et donc du temps d’observation de la bonne santé de la mère et de l’enfant, réalisé par les équipes de la maternité.

Cette prise en charge à domicile est essentielle pour prévenir ou détecter des situations de troubles de la relation entre la mère et l’enfant.

Nos Services Famille doivent, pour cela, repenser leur offre de services pour proposer une prise en charge spécifique qui répondent à de nouveaux besoins qui sont de réels enjeux de santé publique.

3. Les interventions dans le cadre des troubles relationnels mère/enfant en période périnatale
Ces interventions, encore expérimentales, sont au cœur du projet de la FNAAFP/CSF et des Services Famille adhérents.

Il s’agit d’intervenir pour accompagner à domicile des familles confrontées à des dysfonctionnements de la relation mère/enfant afin de prévenir la dépression du post partum qui touche près de 10% des femmes qui viennent d’accoucher.

Après 10 années d’expérimentation, la FNAAFP/CSF a obtenu d’UNIFORMATION le financement d’un grand plan de formation. Ce sont ainsi plus de 285 TISF, coordinatrices et directeurs/trices qui sont spécifiquement formés, depuis fin 2012, afin de développer les interventions à domicile auprès de familles confrontées, en période périnatale, à des troubles de la relation mère/enfant.

Cette action s’inscrit dans la foulée du Colloque de 2006 (dont vous pouvez télécharger les Actes) et dans le Grand Plan National Périnatalité adopté par la FNAAFP/CSF en 2012.

Pour obtenir plus d’informations, n’hésitez pas à contacter la FNAAFP/CSF.