Nous attendions avec impatience les annonces qu’Adrien Taquet, Secrétaire d’Etat à l’enfance et aux familles, a formulé hier sur les mille premiers jours de la vie de l’enfant. Les propositions et la philosophie générale qui se dégagent des propos d’Adrien Taquet nous semblent concorder parfaitement aux réflexions et activités portées par la FNAAFP/CSF et les associations d’aide à domicile adhérentes qui interviennent en périnatalité.

La notion de parcours dans l’accompagnement des parents du 4ème mois de grossesse jusqu’aux deux ans de l’enfant rejoint les pratiques d’intervention de nos professionnel.le.s, TISF et AES (Technicien.ne de l’intervention sociale et familiale, Accompagnant.e éducatif.ve et social.e) :

L’accompagnement au domicile des familles en période de grossesse permet de diminuer de 50 % le risque de prématurité et le petit poids des bébés, comme le démontre une étude menée dans le département des Hauts de Seine.

L’accompagnement des familles dès le retour à domicile participe efficacement, selon les professionnel.es de santé avec lesquels nous collaborons, à la prévention des troubles relationnels parents/bébé et de la dépression du post partum.

L’accompagnement des familles dans les mois, voire les années qui suivent la naissance de l’enfant, permet de rompre l’isolement des familles, d’atténuer l’épuisement parental, de prévenir les situations de développement atypique de l’enfant et de soutenir les familles en précarité.

Plusieurs propositions d’Adrien Taquet soutiennent nos services d’aide à domicile aux familles : généralisation de l’entretien prénatal précoce, création d’un entretien post-natal, renforcement des PMI et des visites à domicile, développement des dispositifs psycho-sociaux (en maternités et en unités parents/bébé), politique globale de soutien à la parentalité avec une vision universelle, développement de la formation des professionnel.le.s de la petite en enfance, maison des mille jours, etc.

Les rencontres et groupes de travail prévus dans les semaines qui viennent entre le Secrétariat d’Etat à l’enfance et aux familles, la FNAAFP/CSF et ses partenaires devront travailler à une mise en œuvre concrète de toutes ces propositions, en particulier les 3 suivantes :

– La possibilité donnée par Adrien Taquet aux services de TISF de s’impliquer dans la mise en œuvre de l’entretien post natal, est une piste à étudier. Les responsables de secteur de nos structures seront mobilisé.e.s.

– Les moyens annoncés pour développer la formation des professionnel.le.s de la petite enfance pourront être utilisés pour développer la formation des TISF en alternance par l’apprentissage.

– Enfin, l’approche universelle développée par Adrien Taquet dans l’accompagnement des parents à domicile rejoint notre revendication de prestation familiale légale périnatalité, conjuguant soutien à la parentalité par les TISF, diagnostic du lien entre les parents et leur bébé, prévention des troubles relationnels, lutte contre l’isolement des familles et orientation des familles vers d’autres dispositifs, si nécessaire.


Communiqué de Presse / Format PDF


| Contacts presse |
Jean-Laurent Clochard – jlclochard@fnaafp.org – 06 79 37 18 87
Elsa Despoisse – edespoisse@fnaafp.org – 06 77 05 36 87